HISTORIQUE DU MANOIR

Après avoir mené de véritables investigations historiques avec l'aide de différents historiens locaux, les anciens propriétaires du Manoir d'Hénocq ont pu recomposer le passé de cette vieille ferme seigneuriale, ainsi datée 1550. Monsieur et Madame Deblock ont alors étudié avec passion et patience l'histoire du site, jusqu'à découvrir qu'il s'agissait de la basse cour d'un ancien fief féodal remontant au XII siècle. Les recherches ont permis de retrouver la trace d'un seigneur à Enocq à partir de 1189. Le château féodal se trouvait à proximité d'une motte castrale surmontée, au XIIème siècle, d'un donjon. Le manoir actuel - qui a remplacé le château comme habitation seigneuriale - a été construit au XVIème siècle. Ce domaine ne s'est transmis que par successions jusqu'à la fin du XIXème siècle et a été vendu pour la première fois en 1920 pour être transformé en exploitation agricole. Fortement dégradé, il est en restauration depuis 1998. Tout ceci leur a permis de comprendre, qu'entre la haute et la basse cour il y avait vraisemblablement un jardin médiéval. 

080_edited.jpg

CRÉATION DES JARDINS

Les recherches historiques ont motivé la mise en oeuvre de jardins d'inspiration médiévale. Les apprentissages botaniques ont été riches : documentations approfondies, études, visites et rencontres en tous genres. 4000 m2 de jardins ont donc été créés en 2001, et n'avaient pas vocation à être ouverts au public. Des sollicitations locales ont encouragé sa présentation au "Rendez-vous au jardin" en 2003. C'est durant cet évènement que les efforts de Monsieur et Madame Deblock ont été récompensés par un premier prix. Suite à cet engouement, les anciens propriétaires et créateurs des jardins ont décidé d'accueillir des visiteurs en saison estivale afin de partager leur passion et leur travail. Quelques années plus tard, en 2015 l'obtention du label "Jardin remarquable" par le Ministère de la Culture a couronné leur savoir-faire. 

UNE HISTOIRE DE FAMILLE

En 2020, le manoir a été repris par Emmanuel et Anne-Aymone de Villiers, qui, aidés de leurs trois enfants, ont à coeur d'assurer la pérennité de ces jardins. Il s'agit là d'une grande aventure familiale, dans laquelle chacun s'engage à son niveau.

 

Emmanuel, ancien directeur général du Grand Parc du Puy du Fou de 1990 à 2002, et du Futuroscope de 2002 à 2004, a le souci du détail esthétique, de la qualité et de l'accueil des visiteurs. Anne-Aymone, originaire de Saint-Josse et artiste peintre, se charge principalement de la boutique afin de mettre en avant l'artisanat français, médiéval et local. Marie-Aimée, étudiante en master de Communication, Marketing et Management international, s'occupe de toute la communication digitale des jardins. Edouard et Angélique quant à eux se rendent disponibles pour toutes sortes de tâches quotidiennes pour la préservation des jardins et de leur ouverture au public. 

 

Attachés à la région depuis plus de 20 ans, amoureux du patrimoine et forts de ces expériences personnelles, toute la famille s'éduque à la botanique depuis plusieurs mois en prévision de leur première saison touristique.